Flairs ou la révélation electro frenchy

flairs_a

J’aurai pu rajouter « révélation electro frenchy de l’année » mais ça serait trop risqué vu le nombre de groupes qui surfent sur la tendance ces temps-ci. Force est de constater la bonne dose d’énergie et les bons ingrédients qu’a mis Flairs dans son premier album « Sweat Symphony« .

Lionel Flairs est un jeune frenchy de 37 ans qui a fait ses classes avec Etienne de Crécy. Dans cet opus, on retrouve des chansons mêlant pop et électro avec brio, des refrains entêtants (tel celui de « Radio« ), une bonne dose de british attitude jusque dans l’accent.

flairs2

Même la pochette de l’album est savamment étudiée, mix de The Kooples (sans couple) et atmosphère digne du clip « D.A.N.C.E » de Justice. Mais sans aucune prise de tête, c’est le crédo de l’artiste : sur la pochette du disque, les auréoles sous les aisselles de monsieur Flairs sont là pour le confirmer.

En bref de l’éléctro décalée faussement modeste (il s’affirme avec cynisme être « better than prince« ) que l’on se délectera d’écouter le dimanche soir, avant la reprise du train-train quotidien…

Publicités

2 Commentaires

Classé dans Dans mon iPod

2 réponses à “Flairs ou la révélation electro frenchy

  1. dechampfleury

    merde c pas nous la révélation ?
    …flute

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s