L’alchimie musicale de Fredo Viola

fredoviola

Cet italo-américain est né à Londres,  et sa musique est un peu à son image : un étonnant mélange des genres. Il s’est fait remarquer grâce à une simple vidéo qu’il tourne tout seul pour le clip de sa chanson « The sad song« , puis collabore avec Massive Attack. Les Inrocks voient déjà en lui la révélation de 2009. Et il faut dire que son premier album « The Turn » a tous les atouts réunis pour être l’album de ce début d’année.

theturn

Difficile de coller une étiquette sur cet artiste éclectique aux influences diverses. Avec sa voix aérienne, sorte de Björk au masculin, il s’amuse à assembler de la musique électronique du 21e siècle et une voix de chorale, sur un fond mélodieux pop et rock. Et le résultat est plutôt étonnant, sa voix haut perchée donne des frissons (notamment sur les premières notes de The Sad Song).

Si les premières chansons semblent plutôt sombres, « Red States » marque une césure avec une mélodie folk plus enjouée. Chacune de ses compositions se distingue des autres, comme des îlots dans la mer.

Fredo Viola, c’est un peu ça : un aller-retour gratuit sur une île déserte que l’on découvre sceptique au premier abord, mais qu’on ne peut s’empêcher d’aimer…

# Ecouter l’album sur Deezer

# Le site web officiel de Fredo Viola

Publicités

1 commentaire

Classé dans Dans mon iPod

Une réponse à “L’alchimie musicale de Fredo Viola

  1. Oui, je l’ai découvert sur Deezer, et c’est vraiment bien comme musique 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s