Archives de Tag: Jean Paul Gaultier

Le yin et le yang revu par Gaultier Paris

Organza, transparences, symétries parfaites, épaules carrées, motifs géométriques, le tout en noir et blanc. Telle pourrait être l’équation magique de l’enfant terrible de la mode, Jean Paul Gaultier, qui a signé un défilé de Haute Couture au style arty / contemporain…

gaultierhc     gaultier2

De l’allure générale des robes jusqu’à leur moindre détail, les silhouettes semblent avoir été dessinées au crayon fin de la tête aux pieds

gaultier_hc    gaultier_hc

2 Commentaires

Classé dans Haute Couture Eté 2009

It-Girl de la semaine : Missy Rayder

Telle une bombe, Melissa « Missy » Rayder, top model américaine de 33 ans, a explosé dans le monde de la Mode ces derniers mois. Cet été, le magazine Elle l’affichait en couverture. Depuis son visage ne vous est plus inconnu : elle est sur tous les écrans en étant l’égérie de la collection Comme des Garçons pour H&M. En 10 points, pourquoi on l’aime…

missyr 

1. Pour sa beauté naturelle sans fards ni fioritures : teint de porcelaine, grands yeux bleus, moue facilement reconnaissable… Tous les atouts sont dans son camp !
2. Pour son CV à en faire palir plus d’une : elle a défilé en 2008 pour Proenza Schouler, Ralph Lauren ou Donna Karan.
3. Ancienne blonde, elle s’est teint en brune, et ça lui va mille fois mieux !
4. Sa soeur Francesca « Frankie » Rayder est aussi dans le milieu. « Soeurs jumelles nées sous le signe de la mode ? »
5. Parce qu’elle compte parmi ses meilleures amies Kate Moss. Hasard ou coïncidence, sera t-elle promis au même avenir brillant de top model ?
6. Parce qu’elle a une vie de famille déjà stable : mariée à Flea des Red Hot Chili Peppers, ils ont eu une petite fille, Sunny Bebop Balzary en 2005.
7. Parce qu’elle garde un visage enfantin malgré ses trente trois printemps.
8. Parce qu’elle a fait la une des plus grands magazines : Marie Claire, Jalouse, Vogue (allemand), Harper’s Bazaar.
9. Parce qu’elle a réalisé des publicités de mode pour les plus grands couturiers entre autres Escada, Jean Paul Gaultier, Gap, Paul & Joe, Prada, Celine, Bottega Venetta…
10. Parce qu’avec son physique, on hésite à la qualifier d’ange ou de démon… Mystérieuse, Missy ?

Poster un commentaire

Classé dans It-Girl de la semaine

Match de Mode été 2009 : Nude ou mariage de couleurs ?

  

Jean Paul Gaultier / Véronique Branquinho

Tous les yeux sont rivés sur les défilés de cette Fashion Week parisienne. Et tout de suite, à vue d’oeil, on note deux tendances qui s’affrontent.

C’est LE match de la couleur de l’été prochain. D’un côté, il y a ceux qui misent tout sur le nude : des tenues sobres, neutres, faites de tons clairs, du blanc au beige, sans audace mais qui imposent une sensualité certaine avec tact. De l’autre, il y a des silhouettes punchy, fraîches et pleines de cran et de contrastes, qui osent marier des couleurs qu’on n’aurait jamais osé mettre côte à côte dans nos penderies.

   

Sophia Kokosalaki / Véronique Leroy

Dans le camp des audacieux : L’enfant terrible de la mode, Jean Paul Gaultier, n’a rien perdu de son excentricité légendaire. Il ose habiller ses mannequins de tons francs et absolument surprenants : vert pomme, orangé brique, noir et blanc. Du côté des femmes, Sophia Kokosalaki et Véronique Leroy osent un mélange tout en douceur, avec des tons pastels qui créent un ensemble harmonieux et coloré.
 

   

Balenciaga / Nina Ricci

Dans le camp des discrets : le « nude » serait-il une tendance typiquement latine ? Oui, à en juger les défilés des italiens Balenciaga ou Nina Ricci. Les robes sont légères, volantes, pleines de transparence et courtes. Du côté de la couleur, place à un camaïeu de beiges. Ivoire, blanc cassé, marron naturel, blanc… la sobriété est de mise !

A vous de voir de quel côté vous ranger… Ou pas.

 

1 commentaire

Classé dans Fashion Week Eté 2009, Match de Mode

It-Girl de la semaine : Laëtitia Casta

Non, ce n’est pas parce que je reviens de 2 semaines passées sur l’île de Beauté que j’ai décidé de choisir « La » Casta. Simplement parce que, force est de constater qu’elle est à la une de tous les magazines, à commencer par le Elle de la semaine dernière, et que son actualité est on-ne-peut-plus frémissante. Zoom sur une piquante fillette du maquis…

En 10 points, pourquoi on l’aime…

1. Parce qu’elle est la nouvelle égérie de Louis Vuitton, succédant à Eva Herzigova et Sofia Coppola, entre autres.
2. Parce qu’elle a cette beauté naturelle, non surfaite. S’assume sans maquillage ni apparat, et assume ses formes, aussi.
3. Parce qu’elle a su se faire accepter en tant qu’actrice de cinéma et de théâtre, avec une belle carrière de mannequin internationale derrière elle.
4. Parce qu’Outre Atlantique, elle est considérée comme femme la plus sexy depuis Brigitte Bardot.
5. Parce qu’elle a incarné Marianne de la République Française en 1999. Et que toutes les mannequins n’ont pas ce mérite.
6. Parce qu’elle a tourné autour des plus grands dans 8 films et 3 téléfilms.
7. Parce qu’elle a débuté sous la houlette du grand Jean Paul Gaultier.
8. Parce que fidèle à ses racines, elle est même apparue dans un clip d’I Muvrini, « Terre d’Oru ».
9. Parce qu’on se souvient tous de son rôle dans « La Bicyclette Bleue », ou incarnant Falbala dans « Astérix & Obélix contre César ».
10. Parce que dernièrement, elle brille dans la pièce de théâtre « Elle t’attend », réalisée par le jeune prodige écrivain Florian Zeller.

Poster un commentaire

Classé dans It-Girl de la semaine

Match de mode : Automne 2009 – Dior vs. Jean Paul Gaultier

D’un côté, il y a l’extravagant John Galliano, qui imagine ses catwalks et ses créations comme de vraies histoires. De l’autre, il y a le mythique Jean Paul Gaultier, extraverti et follement glamour. Les deux personnages se ressemblent dans leur côté déjanté et leur renommée. Et pourtant, cet automne, John Galliano pour Dior a choisi des tons pastel, pendant que Jean Paul Gaultier imaginait des silhouettes flashy pop.

Deux défilés très différents, alors à vos marques ? Prêts ? Défilez !

     

Dior a imaginé un monde de poupées, au look baby doll très lolita. Pendant ce temps, Jean Paul Gaultier créait un monde futuriste, aux allures décalées. Les frous-frous sont légion pour John Galliano, tandis que le couturier français préfère des matières satinées, lisses et toutes en longueur.

      

1 commentaire

Classé dans Défilés, Match de Mode